Katayefs (crêpes libanaises)

Farcies de crème de lait ou de noix concassées, recouvertes d'un filet de sirop parfumé aux eaux florales, ces traditionnelles crêpes libanaises épaisses sont un véritable régal.

Ingrédients utilisés

Pour la pâte

  • Levure de boulanger 

    10 gr


  • Eau 

    1 tasse à café


  • Sel 

    une pincée


  • Farine 

    190 gr


  • Lait 

    30 cl de litre


  • huile 

    2 c. à soupe

Pour la farce aux noix

  • Noix 

    200 gr ou pistaches décortiquées


  • Sucre en poudre 

    80 gr


  • Eau de Fleur d‘oranger 

    2 c. à café

Pour le sirop

  • Sucre en poudre 

    200 gr 

  • Eau 

    200 gr 

  • Citron 

    1 c. à café 

  • Eau de Fleur d‘oranger 

    1 c. à café

  1. Emietter la levure de boulanger frâiche dans un petit bol, recouvrir d'eau tiède et laisser reposer à température ambiante 15 minutes. Si vous utlisez de la levure sèche, il en faudra 1 cuillère à café.
  2. Dans un grand saladier, tamiser la farine, ajouter la pincée de sel et faire un puits au centre.
  3. Ajouter petit à petit le lait et mélanger énergiquement avec un fouet jusqu'à ce que la pâte soit homogène et sans grumeaux. La consistance est plutôt fluide mais un peu moins qu'une pâte à crêpe traditionnelle.
  4. Laisser reposer 1 à 2 heures à température ambiante jusqu'à ce que la pâte double de volume.
  5. Huiler à l'aide d'un papier absorbant une poêle et la faire chauffer.
  6. Lorsqu'elle est bien chaude, verser une petite louche de pâte sans l'étaler de manière à obtenir un disque d'environ 8-9 cm de diamètre. La pâte va être immédiatement saisie, des bulles vont se former à la surface de la crèpe et le dessus va sécher progressivement.
  7. Lorsque la surface est séche, retournez la crêpe avec une spatule pour qu'elle cuise quelques secondes seulement puis la déposer sur une assiette, la partie dorée en contact avec l'assiette.
  8. Lorsque toutes les crêpes sont cuites les recouvrir d'un film pour éviter que la surface ne sèche en attendant de les farcir.
  9. Hacher grossièrement les noix, ajouter le sucre et mélanger.
  10. Ajouter ensuite les eaux florales (eau de fleur d'oranger et eau de rose) et mélanger à nouveau.
  11. Prendre une crêpe et poser en son centre côté blanc (le côté de la pâte qui n'a pas cuit) une cuillère à café de farce aux noix puis refermer en aplatissant les bords sur 1/2 cm comme un chausson. Dresser les crêpes en forme de chausson sur une assiette et recouvrir d'un film pour qu'elles ne sèchent pas.
  12. Préparer le sirop (atr) parfumé aux eaux florales (eau de fleur d'oranger et eau de rose) .
  13. Hacher les pistaches et les verser dans un bol.
  14. Chaque convive se sert de ces bonnes crêpes (Katayefs) recouvertes d'un filet de sirop puis saupoudrées de pistaches hachées.

Quantité indiquée pour 24 crêpes environ.
La recette traditionnelle prévoit une farce aux noix mais vous pouvez tout à fait la remplacer par une farce aux amandes ou aux pistaches.
Quelques astuces que le chef se régale de partager :
- Pour faire lever la pâte, vous pouvez la mettre dans le four à 30-40°C pour deux heures environ. Soyez patient, n'ouvrez pas le four pendant la levée de la pâte, les pâtes levées ont horreur des courants d'air.
- Lorsque la pâte a fini de lever, la transvaser à l'aide d'un entonnoir dans une bouteille. Cela permet d'être plus précis en versant la pâte dans la poêle.
- Dans une poêle d'environ 30 cm de diamètre, on peut faire 3 à 4 crêpes de 8-9 cm de diamètre, pas plus, pour éviter qu'elles ne se collent entre elles.

Une variante de cette recette consiste à faire cuire au four ou frire dans une poêle avec de la samneh (beurre oriental) les crêpes farcies aux noix (katayefs) puis les recouvrir quand elles sont encore chaudes de sirop (atr) avant de les saupoudrer de pistaches concassées.
Ces mêmes crêpes farcies de crème de lait sont une autre déclinaison très appréciée de cette recette. Voir la recette de la osmallieh pour faire la crème de lait.

Choisir le nombre de personne(s) : remove_circle_outline 2 personne(s) add_circle_outline
Cortas

Eau de rose 50cl

5,79 €

"Préparation aromatisante à la rose" selon la nouvelle nomenclature européenne. L'étiquette change, mais le produit reste le même. L'eau de rose du Liban (Ma‘ward) est réputée pour l'intensité de ses arômes. Elle est obtenue par distillation de pétales de roses particulièrement odorantes (jouri).

    Mymouné (Liban)

    Eau de Fleur d'oranger

    23,69 €

    Pour les inconditionnels de cette eau de fleur d'oranger signée Mymouné, voilà le conditionnement en 50 cl plus économique que celui en 25 cl (près de 20% de moins).

    2 soeurs, Youmna Goraieb et Leila Maalouf, ont créé Maymouné ('mes conserves en arabe') en 1991 dans leur village natal de Aïn el Kabou. L’eau de fleur d’oranger du Liban (Mazahr) est réputée pour l’intensité de ses arômes. Elle est obtenue par distillation d’une qualité unique d’oranger : le bigaradier (abousfeir).

    Utilisée en pâtisserie notamment pour les maamouls et en infusion pour ses vertus digestives. Cette eau de fleur d'oranger a remporté la Médaille d'or Great Taste en 2016 et 2018.

    • Rupture de stock